Conseils et astuces pour faire fuir les pigeons

LES DIFFÉRENTES ASTUCES POUR ÉLOIGNER LES PIGEONS

Si des plantes arborent votre balcon, cela signifie que vous avez certainement déjà été importuné par des pigeons. Leur roucoulement et les fientes qu’ils déversent font de ces oiseaux de êtres indésirables. Pas moyen de les dégager quand ils s’installent dans votre zone de résidence.

Nous passerons en revue les astuces de dépigeonnage qui décourageront définitivement ces espèces d’oiseaux pour ce qui est de s’introduire dans votre domicile. Voici quelques conseils pour éloigner ces volatiles, sans les blesser :

Les priver de mangeoires

Le terreau humide et la nourriture sont les deux premiers attraits des pigeons. Ne soyez donc pas surpris de les voir débarquer chez vous, lorsque vous possédez des jardinières. Si tel est le cas, vous devez les chasser au lieu d’apaiser leur faim. Autrement, leur nombre augmentera assez rapidement et c’est toute une troupe qui viendra vous réclamer à manger.

En effet, dès qu’ils tombent sur une mangeoire, ils se relaient l’information. Lorsque vous leur fournissez de la nourriture, un nombre pléthorique de pigeons pourraient vous envahir. Il faudra alors avant toute chose, faire appel à un spécialiste en dépigeonnage en vue d’en être soulagé.

Nourrir les pigeons en milieu urbain est un délit

Nourrir les pigeons est contraire à la loi puisque le Règlement sanitaire départemental (RSD) l’interdit.

Selon l’Article 120 du RSD du Nord (59) : « Il est interdit de jeter ou déposer des graines ou nourritures en tous lieux publiques pour y attirer les animaux errants, sauvages ou redevenus tels, notamment les chats ou les pigeons ; la même interdiction est applicable aux voies privées, cours ou autres parties d’un immeuble (…) ».

Par conséquent, celui qui persiste à donner à manger aux pigeons encourt une amende de 68 euros. À la maison ou dans un jardin public, cet acte demeure une contravention de 3ème classe. aux pigeons et tourterelles. Ce n’est qu’en agissant ainsi, que vous pourrez rester à l’abri de ces oiseaux.

Contrôler les sources de nourriture

Vous devez coûte que coûte vous abstenir de les nourrir depuis votre immeuble. Vous devez rappeler à vos voisins qui continuent de le faire, qu’il s’agit d’une infraction. Au pire des cas, faites appel au syndic.

La famille des pigeons et des tourterelles consomme n’importe quel déchet organique ainsi que les graminées et les baies.

Ne déposez pas vos sacs poubelles n’importe comment. Il est essentiel de bien les ranger dans un conteneur fermé. Les effaroucheurs électroniques peuvent être utilisés dans les zones rurales pour écarter ces deux espèces d’oiseaux des champs. Contrairement aux méthodes traditionnelles, ils freinent les mauvaises habitudes des volatiles en émettant un bruit qui s’apparente à la fois aux cris de prédateurs et aux cris de détresse.

Ne pas fournir des perchoirs

Étant dépourvus de ventouses, les pigeons ne peuvent que se percher sur des zones plates. Pour les éloigner de vos fenêtres, la mise en place de plans inclinés est une solution idéale lorsque vous habitez en hauteur.

Installer des pics anti-pigeons sur toutes les surfaces stratégiques est aussi une bonne alternative. Sachez toutefois que les systèmes de picots ne sont pas esthétiques.

Condamner les endroits de nidification

Les oiseaux nichent près des sources de chaleur comme les cheminées et les unités de climatisation. Vous devez donc les grillager pour les rendre inaccessibles sur les bâtiments commerciaux et/ou industriels.

Évitez que ces animaux se faufilent entre les trous du toit surtout ceux qui sont à la limite du bâtiment. C’est pourquoi il faut les fermer à l’aide d’un filet anti-oiseaux en plastique ou d’un treillis métallique.

Protéger les tuiles

Il est possible de procéder vous-même à l’installation des grilles sous vos tuiles pour bloquer leur accès. Toutefois, l’utilisation des obturateurs de tuile est moins harassante et plus efficace. Il s’agit un matériel qui bouche les tuiles canal pendant longtemps, pour que les pigeons et même les rongeurs ne réussissent à y pénétrer.

C’est un moyen de répulsion en acier qui n’altère pas les installations d’isolation. Vous n’aurez qu’à les viser ou les clipser.

Empêcher l’accès aux gouttières et cheminées

Vous devez rendre les gouttières inaccessibles aux pigeons d’autant plus qu’elles sont prisées des oiseaux. Pour que ceci se fasse sans arrêter l’évacuation des eaux pluviales, vous devez vous servir des clips à picots sous forme de demi-lune ou du grillage qui est un moyen de répulsion couramment utilisé.

Les capuchons pour cheminée constituent une forme de grillage qui ne permet pas l’accès aux pigeons, mais qui laisse circuler la fumée. Un autre type de grillage flexible, résistant et utilisable partout, est le treillis qui est conçu en fil galvanisé.

Ces grillages sont aussi employés pour les lucarnes et les greniers. Lorsque vous ne pouvez pas atteindre votre cheminée ni même votre toit, contactez un spécialiste qui se chargera de les fixer pour vous.

Ne pas leur assurer le confort

Vous devez rendre votre maison inconfortable pour les pigeons. Repoussez-les à l’aide de pics ou de bâtonnets que vous aurez dressés sur le sol. Il est temps de renverser les pots en terre cuite aux pieds de vos arbustes.

Les pics à brochette en bois sont également utilisés surtout en période de nidification durant le printemps. Ils doivent être implantés dans le sol. Les filets anti-oiseaux quant à eux sont destinés aux arbres fruitiers.

Ne pas permettre aux pigeons de venir sur votre balcon

Parmi les nombreux outils permettant d’éloigner ces volatiles, nous pouvons citer les pics métalliques, les fils tendus et les filets. Les piques qui se fixent au rebord des fenêtres sont efficaces certes, mais enlaidissent votre balcon. Les fils métalliques tendus en revanche, apportent une touche esthétique aux bâtiments et coûtent moins cher.

Les filets anti-pigeons sont les plus abordables en matière de prix même si leur action est temporaire par rapport aux deux autres. En l’étirant au-dessus des zones concernées, vous empêcherez les pigeons de s’y percher.

Sachez qu’ils sont très enthousiastes lorsqu’ils aperçoivent des habitations élevées aux surfaces planes. Si vous ne voulez pas que votre balcon aussi entre dans leur champ visuel, vous devez trouver des astuces pour leur faire passer l’envie de s’en approcher.

Poser des revêtements inclinés

La meilleure manière de repousser les pigeons de votre balcon est de leur enlever l’idée d’y mettre leurs pattes. Les revêtements glissants et inclinés en plexiglas, en PVC ou encore en métal font parfaitement l’affaire.

Une plaque fixée au balcon, aux rebords des fenêtres, sur la terrasse ou à tout autre endroit qu’ils affectionnent tout autant, fera assurément glisser ces volatiles.

Les picots anti-pigeons

Une alimentation électrique ne se trouvant pas à une distance raisonnable de votre balcon peut empêcher l’installation du système d’électro-répulsion. Dans cette circonstance, les pics anti-pigeons sont des substituants qui se fixent à l’aide d’une colle en silicone. Leur montage ne demande donc ni trou ni matériel spécial.

Le système de picots offre une répulsion idéale contre tous ces volatiles insatiables comme les pigeons et les mouettes avec l’avantage de ne pas les blesser. La société de dépigeonnage NOBIRDS vous garantit une action performante à longue durée par l’intermédiaire de ses pics anti-volatiles adaptables, qui peuvent être placés sur les rebords larges et étroits. Du moins, tant qu’aucun des pigeons les plus futés ne réussit à les éviter.

L’usage des fils tendus

Il est fortement conseillé de recourir aux fils tendus parce qu’ils constituent un obstacle au bon atterrissage des pigeons. Discrets, ils sont munis d’un support à fixer, d’une tige percée, d’un ressort intermédiaire et d’un câble étroit qui leur fournit une excellente tension.

Leur ressort les rend flexibles, histoire que ces animaux volants échouent dans toute leur tentative de perchage. Leur installation requiert l’intervention des spécialistes du domaine qui se chargent au préalable de trouer ou de coller des bases avant de placer minutieusement les fils contre deux poteaux.

Rester à l’abri des pigeons en ville

Les filets et les treillis pour grands bâtiments de même que le système d’électro-répulsion sont des répulsifs très efficaces. Pour la tranquillité des entreprises et des ménages, l’application des recommandations déjà évoquées est obligatoire. Elles se résument à priver les pigeons de nourriture, de perchoir et d’accès.

L’utilité des filets et treillis

Les filets de protection et les treillis offrent une barrière anti-pigeon efficace aux constructions à l’instar des anciens monuments ainsi qu’aux intérieurs de maison. N’importe qui peut s’occuper de la mise en place de ces dispositifs même sur les grandes surfaces d’autant plus qu’elle suit une procédure simple.

Les volatiles n’y trouveront aucun crochet où s’agripper contrairement aux grillages. Mais ils peuvent malencontreusement percer la barrière de sécurité en détériorant le matériel avec de fortes chances de rester bloqué à l’intérieur.

Le rôle de l’électro-répulsion

L’électro-répulsion est un mécanisme approuvé par les Bâtiments de France et les garants des monuments historiques en 1996. Il s’agit de la première mesure de protection contre les oiseaux qui se démarque de toutes les autres. Inoffensif pour ces êtres, ce système de répulsion actif associe l’architecture à l’ornithologie.

Il est installé au niveau des zones les plus susceptibles de recevoir les oiseaux et est presque invisible. L’électro-répulsif fonctionne en émettant un champ électro-magnétique et une faible décharge électrique pour les plus récalcitrants.

Il garantit ainsi une action pérenne sur de vastes étendues vu que les oiseaux se déplacent en convoi et communiquent par mimétisme. Il convient à tout type de locaux, tant industriels que commerciaux, qu’il préserve parfaitement des dégradations causées par ces indésirables.

Aperçu d’autres accessoires anti-pigeons

Il existe une multitude de dispositifs répulsifs. Leur effet dépend néanmoins de la pente du rebord de la fenêtre et de sa position par rapport au vent. Ainsi, il existe des accessoires en granulés à saupoudrer par quinzaine. Il y a aussi ceux en spray qu’il faut pulvériser toutes les semaines au balcon.

Vous pouvez vous procurer des gels répulsifs. Ils brûlent les pattes des pigeons pour les faire fuir complètement. Vous pouvez aussi acheter un boîtier à ultrasons et le poser sur les revêtements de votre bâtiment.

Recourir à la fauconnerie

Lorsque ces dispositifs naturels échouent, l’ultime recourt est la fauconnerie. Il s’agit d’une stratégie d’effarouchement qui consiste à se servir des rapaces pour faire partir les pigeons. Cette méthode réclame l’assistance d’une entreprise spécialisée, car le domaine est très réglementé. En plus, les rapaces sont des espèces protégées.

Le but de la fauconnerie est de modérer les déplacements des pigeons et de limiter leur intrusion, mais pas de contribuer à leur extinction. C’est un moyen de dépigeonnage écologique qui est moins drastique que les picots en métal ou les gels répulsifs.

L’autorisation de chasser les pigeons et les tourterelles

Des départements Français autorisent la chasse des pigeons et tourterelles dans des arrêtés. C’est la première des choses que vous devez vérifier avant de vous lancer. Il faudra ensuite remplir les formalités pour obtenir un permis de chasse. Enfin vous devez chasser selon les périodes et les modalités définies à cet effet.

Agir à la base

À la base, vous devez mettre en œuvre des conditions d’accueil défavorables aux pigeons et tourterelles. Ce n’est qu’en agissant ainsi, que vous pourrez rester à l’abri de ces oiseaux.